Rencontre régionale Bourgogne Rhône-Alpes 2012

Journée d'échange et de partage entre des permanents des communautés de L'Arche en région Bourgogne Rhône Alpes sur le thème « Quelle place pour les personnes accueillies dans la vie de foyer, autour de leur projet, dans l’engagement avec la communauté ? ». Pour la première fois, des personnes handicapées ont participé à cette journée de travail.

Le 21 janvier, 45 permanents (personnes engagées dans une communauté de L’Arche depuis plus de deux ans) des 5 communautés de L’Arche de la région Bourgogne Rhône Alpes se sont retrouvées pour échanger sur le thème « Quelle place pour les personnes accueillies dans la vie de foyer, autour de leur projet, dans l’engagement avec la communauté ? ».
Pour la première fois, des personnes handicapées ont participé à cette journée de travail.

Le matin, cinq binômes assistant/personne handicapée ont rendu compte de manières de faire, d’expériences vécues dans leur communauté qui permettent aux personnes en situation de handicap de trouver et de prendre une vraie place.
1. Le groupe des retraités à L’Arche à Dijon
Ayant constaté que plusieurs personnes accueillies dans la communauté atteignaient l’âge de la retraite, l’équipe éducatrice a réfléchi à ce qui pouvait leur être proposé en terme d’activités, de rythme quotidien pour mieux respecter leurs besoins. Les personnes ont clairement signifié leur désaccord sur ces propositions, et la démarche s’est inversée. Une commission « retraités » a été créée, composée des personnes elles-mêmes et d’amis retraités de la communauté. Ils réfléchissent ensemble à ce qu’elles souhaitent vivre et comment l’organiser ensemble.
2. Le groupe « Ca se discute » à L’Arche à Dijon
Régulièrement les personnes en situation de handicap qui le souhaitent se retrouvent entre elles, accompagnées par des amis et bénévoles, mais sans aucun membre de l’équipe de L’Arche à Dijon. Elles discutent d’un thème et, parfois, transmettent des messages à la communauté, par le Conseil de la vie sociale (CVS). Cela enrichit la contribution des personnes qui n’est pas toujours facile à mettre en œuvre dans le cadre du CVS.
3. Le groupe « Arche Afrique » à L’Arche Le Sycomore
L’engagement envers les communautés de L’Arche en Afrique est porté avec beaucoup de fidélité, d’énergie par les personnes handicapées. Ce projet qui déborde du cadre quotidien de la vie de la communauté, permet à quelques-uns d’affirmer une attention, des convictions.
4. L’engagement à L’Arche à Lyon
Les permanents de la communauté qui s’engagent dans la cté, lors de la célébration annuelle des engagements demandent à une personne accueillie d’être parrain ou marraine de son leur engagement, et de l’accompagner dans sa démarche. « Tu peux compter sur moi », voilà ce que les personnes handicapées ont ainsi l’occasion de dire. Une expérience qui touche au cœur parrain et parrainé.
5. La préparation des CDAPH (Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées ) et la célébration à L’Arche de La Vallée.
Les personnes accueillies sont parties prenantes dans la préparation de la CDAPH et expriment elles-mêmes leur choix, leur souhait sincère et profond de demeurer à L’Arche ou pas. Puis, dans un second temps, la communauté célèbre ce choix et reconnait tout ce qu’apporte la personne à la communauté. Les témoignages étaient d’autant plus forts qu’ils avaient été préparés et étaient présentés à deux voix : assistant et personne handicapée avaient ensemble des choses à dire, à partager et portaient ensemble une idée.

L’après-midi s’est déroulée en deux temps :
1. Intervention de Denis Vaginay, psychologue sur le thème « transformer notre regard et nos attitudes ». Il nous a apporté un éclairage différent et des clés de compréhension : renoncer à la similitude qui réduirait les différences pour accueillir en vérité l’altérité de l’autre, s’engager dans un échange où la personne handicapée peut mûrir sa pensée, avec la confiance de pouvoir revenir, à son rythme, vers son interlocuteur, renoncer à vouloir le bonheur de l’autre pour le laisser construire ce bonheur
2. Partage de Stephan Posner, directeur de L’Arche en France. Stephan est revenu sur le premier point du mandat de L’Arche en France, auquel le thème de la journée fait écho : « Donner aux personnes accueillies les moyens d’être acteur dans la construction de leurs communautés et de leurs projets. »

Pour tous, ce fut une très belle journée où partage et écoute étaient les maîtres mots. La présence des personnes handicapées et l’expérience d’un travail ensemble ont été très riches. Nous avons tous pris conscience que cela avait du sens que les personnes handicapées soient là lors de telles rencontres, qu’ensemble nous pouvions réfléchir, échanger et avancer. Cette participation doit cependant être organisée, prévue pour qu’elle soit ajustée.
Nous, personnes en situation de handicap et permanents, n’avons pas les mêmes approches, les manières de voir, de dire et de faire. Dès le début de la préparation, nous avons cherché comment donner place aux personnes accueillies, quelles conditions réunir pour qu’elles puissent être actrices. Ainsi, les interventions en binôme ont été préparées en amont de la journée.
Lors des temps de groupe et pendant l’intervention de Denis Vaginay, les personnes handicapées ont travaillé, entre pairs, sur des questions proches : « la rencontre de l’autre différent ». Marie-Christine de L’Arche à Dijon a animé ces temps à l’aide de "photolangage". Comme chaque groupe, le groupe des personnes handicapées a partagé à l’assemblée son travail. « Ils ont applaudi : notre parole est importante ».
La réflexion et l’expérience vécue pendant cette journée ont nous fait avancer, nous a déplacés dans la manière dont nous pouvons donner la place aux personnes handicapées dans nos communautés. Cela nous encourage à partager nos savoir-faire et notre l’expérience, à nous former à l’animation, à oser et à faire confiance que tout cela portera du fruit.

Et tous pourraient aussi dire « Nous avons bien mangé ! » : Tous se sont régalés d’un buffet de cuisines du monde « Cannelle & Piments », préparé par des femmes d’une association d’un quartier populaire de Vaulx en Veli. Avec l’accueil à la Maison des Missions Africaines, le dépaysement était au rendez-vous.

Le 15 février 2012

Les autres actualités

Samedi 9 mars 2019 : première journée de la vente des hospices de Nuits-Saint-Georges

Samedi 9 mars 2019 : première journée de la vente des hospices de Nuits-Saint-Georges

09 mars 2019

Course des 10km avec des coureurs pour l’Arche ! Le samedi 9 mars était la première journée de...

En savoir plus

Projetction " Jean Vanier : Le Sacrement de la Tendresse" au cinéma de Nuits-Saint-Georges

Projetction " Jean Vanier : Le Sacrement de la Tendresse" au cinéma de Nuits-Saint-Georges

08 mars 2019

2ème étape : la projection du film sur Jean Vanier, fondateur des communautés de l’Arche, « Le...

En savoir plus

Projection "Jean Vanier, le Sacrement de la tendresse" au cinéma Devosge

Projection "Jean Vanier, le Sacrement de la tendresse" au cinéma Devosge

04 mars 2019

Si vous n'avez pas eu la possibilité d'assister à la projection du film "Jean Vanier, le sacrement...

En savoir plus

Conférence de presse et dégustation dans la cuverie du domaine des hospices de Nuits-Saint-Georges

Conférence de presse et dégustation dans la cuverie du domaine des hospices de Nuits-Saint-Georges

25 février 2019

Ouverture : conférence de presse et dégustation dans la cuverie du domaine des hospices de Nuits !...

En savoir plus

Un parrain d'exception

Un parrain d'exception

17 février 2019

C'est un honneur et une grande fierté pour la communauté d'avoir comme parrain Camille Lacourt pour...

En savoir plus

Vente des vins de Nuits-Saint-Georges et la pièce de Charité

Vente des vins de Nuits-Saint-Georges et la pièce de Charité

17 février 2019

C'est avec une grande joie que nous vous annonçons avoir été choisi  pour être les...

En savoir plus